Mémoire cellulaire : mythe ou réalité ?

science-14272Depuis la sortie du livre de Charlotte Valandrey, on entends régulièrement parler de « mémoire cellulaire », phénomène que la comédienne aurai vécu après sa greffe du coeur. Voyons en quelques mots ce que ce terme signifie et ce qu’en pense les scientifiques.

La mémoire cellulaire, c’est quoi?

La « mémoire cellulaire » pourrait survenir après une greffe d’organe. Le greffé aurait alors des sensations, des souvenirs, des goûts qui ne seraient pas les siens, mais ceux du donneur. Par exemple, avant la greffe, le receveur déteste un aliment qu’il se met à aimer après la greffe.

Qu’en pense les scientifiques ?

La majorité sont sceptique quant à ce phénomène, celui-ci n’ayant jamais été prouvé. D’autres affirme qu’il ne peut pas exister, en argumentant qu’on n’hérite pas des souvenirs des poulets, porcs ou boeufs que l’on a pu manger dans sa vie, en effet ce serai plutôt embarrassant.

Mémoire cellulaire : attention aux dérives !

Pour écrire ces quelques lignes, j’ai fait comme beaucoup, une simple recherche sur un moteur de recherches et les premières réponses étaient pour le moins suspectes. Il s’agissait de sites proposant des formations, des conseils ou des thérapies de « mémoire cellulaire » (je ne les citerait pas pour ne pas leur faire de pub). Ces prestation sont payantes, bien entendu.

La « mémoire cellulaire » est une théorie qui n’a pas été prouvée, ce qui ne signifie pas qu’elle ne le sera pas un jour, mais en attendant d’être prouvée ou définitivement rejetée, il faudra être vigilant aux, soi-disant, scientifique ou institut qui propose des thérapies « miracles » basée sur cette théorie.

Voici le pearltree du sujet :

est vivante dans Quand la science… / (science_et_fiction)

Pour marque-pages : permalien.

Une réaction à Mémoire cellulaire : mythe ou réalité ?

  1. Highlander a écrit:

    Bonjour,

    Désolé d’intervenir si tardivement,
    Je vais essayer de répondre à votre question concernant la mémoire génétique cérébrale qui est très différente de la mémoire cellulaire dont vous avez très justement cité les dérives au travers de sites plus ou moins sérieux concernant ce thème très controversé.

    Au même titre que la couleur de la peau, des yeux ou des cheveux notre héritage génétique inclus aussi des traces de nos vies antérieures jusqu’à l’origine de l’humanité.
    Nous pouvons réellement parler de réincarnation du savoir dans une même famille et dans une même lignée et cela se traduit par des compétences ou des capacités héritées du passé qui apparaissent souvent afin d’aider à résoudre un problème à la demande parfois inconsciente de la personne et dans des conditions spécifiques. Il n’y a pas de limite et on constate que dans certains cas des sujets accèdent régulièrement aux compétences de plusieurs ancêtres en fonction de la problématique ou de la situation.
    Nous pouvons tous avoir accès à des savoirs ancestraux datant parfois de plusieurs milliers d’années, se souvenir de lieux, de personnes et quand une greffe d’organe ou un accident nous fait partager la mémoire d’un ou d’une autre, notre cerveau ne fait pas toujours la différence avec sa propre mémoire.

    Un article de Futura Sciences à l’adresse :
    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/genetique-1/d/genes-et-intelligence-une-piece-de-plus-au-debat_32753/
    Décrit l’hérédité de l’intelligence et j’ai trouvé beaucoup d’explications claires basées sur des expériences réelles dans le livre Mémoire Génétique Cérébrale de Paul Martins dont le site est à l‘adresse : http://memoire.genetique.online.fr

    Souhaitant vous avoir aidé dans votre réflexion,

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>